Si vous avez essayé d'utiliser Ubuntu, vous êtes revenu sur votre ancien système d'exploitation, pourquoi l'avez-vous fait? [fermé]

30

Ces dernières années, je me suis immergé dans Ubuntu de temps en temps parce que je crois en l'idée. Cependant, il y a toujours eu des facteurs qui m'ont fait abandonner et revenir à Windows ou à OS X, avec l'intention de revenir quand Ubuntu aura eu un peu plus de temps pour «cuire».

Sur le plan anecdotique, si vous avez eu des expériences similaires, pourquoi êtes-vous revenu?

Si nous pouvons résoudre ce genre de problèmes, Ubuntu pourra peut-être surmonter ce problème. Je veux dire "gouffre".

    
posée Michael Forrest 18.01.2011 - 11:29
la source

24 réponses

13

Je suis tombé quelques fois mais principalement parce que je pense que j'ai commencé sur Ubuntu pour une mauvaise raison. J'ai toujours été un geek et cela m'a attiré vers Linux en général au cours des 10 dernières années avec quelques passages rapides sur Mandriva puis sur Fedora, mais aucun ne durait plus d'une semaine sur mon ordinateur.

Chaque fois que je charge le dernier et le plus grand, vois que tout va bien, que tu te disputes avec Amarok, que tu joues au Klondike et que finalement je dois faire quelque chose , je Je reviens à Windows.

Je pense qu'il est très important que vous reconnaissiez que vous effectuez des tâches avec votre ordinateur et si vous ne prévoyez pas et voyez ce que vous allez utiliser (ou trouvez la solution pour voir si / comment vous pouvez continuer à utiliser quoi) vous êtes maintenant), vous découvrez rapidement que, bien que cela puisse sembler intéressant ou que vous ayez une fonctionnalité intéressante, vous ne savez pas comment faire votre travail.

Et puis je suis devenu un développeur ASP.NET professionnel. Cela a interrompu ma transition pendant quelques années. Mono a fait un clin d'œil aux yeux du laitier et j'ai vraiment adoré Visual Studio .NET 2002 (et 2003 et les aime toujours aujourd'hui - ce sont d'excellentes applications) ... Après avoir quitté cette entreprise, je me suis lentement étendu sur d'autres technologies.

En tant que développeur Web (maintenant indépendant), je devais encore déployer des sites Web, mais j'avais le choix entre les systèmes à utiliser. J'ai créé un compte Dreamhost pour héberger diverses choses (principalement des médias pour mon principal blog écrit ASP.NET), mais cela m'a permis de découvrir la console. Il ne fallut pas longtemps avant que j'écrivais des scripts assez compliqués pour automatiser les choses pour moi.

Il y a un peu plus de trois ans, au milieu de tout cela et malgré l'exposition à Linux, je me suis déclaré " un passionné de Windows ". J'avais un workflow qui fonctionnait et je ne voulais pas passer à un support de pilote assez médiocre (comme il l'était encore à l'époque, en particulier avec la prise en charge des cartes graphiques ATI) et aucune des applications dont j'avais besoin base quotidienne.

Je développais encore en ASP.NET mais je continuais à vouloir changer de mode. Je démarrerais un LiveCD et le testerais pendant quelques heures, mais alors que j'utilisais encore ASP.NET et une puce FakeRAID qui ne fonctionnait pas sous Linux, je ne pouvais toujours pas justifier le passage complet. Finalement, mon PHP s'était suffisamment amélioré pour l'utiliser pour le développement de sites. C'était à peu près le moment où VirtualBox a démarré et la virtualisation de bureau de VMWare devenait également très utilisable ...

Et certains morceaux de Vista ont été déprimés et à l'automne 2007, j'ai changé mes graphismes pour Nvidia et j'étais de retour à la case départ lors de ma migration vers Linux: Compiz a tout bouleversé . C’était une autre migration stupide "oh non thaz trop pretteh" qui aurait été vouée à l’échec si ce n’était pour les pièces qui avaient été mises en place au cours de l’année:

  • Mon flux de travail était désormais proche de l’indépendance de la plate-forme
  • Je pouvais faire tourner des objets 3D sur mon ordinateur parce que j'avais arraché mon ATI x800XT
  • Mon stockage de masse était toujours un problème. Si je voulais quelque chose, je devais démarrer Windows, le copier sur un disque non RAID et redémarrer sous Linux ...
  • J'ai trouvé une application dont je me suis rendu compte: Amarok. Il y avait des kilomètres avant tout disponible pour Windows

J'ai encore manqué Windows . Pas seulement les applications, mais aussi certaines choses comme le fonctionnement du menu de démarrage de Vista, la simplicité d'Explorer et la robustesse de Solitaire de XP . ..

Mais pour les choses qui m'ont manqué, j'ai appris soit à le réparer (j'ai déplacé mon RAID vers mdadm, déplacé les applications Windows vers VirtualBox et Wine), je l'ai supporté (le menu gnome est toujours aussi médiocre quand gnome-do ne trouve pas quelque chose) ou s'en prive (il y a des dizaines de jeux que je possède mais que je ne peux pas jouer et plus que je peux jouer mais qui ne fonctionnent pas aussi bien qu'une installation native).

Il y a toujours un élément de sacrifice si vous utilisez vraiment votre ordinateur pour faire avancer les choses. Ayant documenté la moitié de la douleur de la migration au fil des ans, si je pouvais tout me renvoyer à la mi-2007, je ne pouvais pas garantir que je ne ferais pas que fuir.

    
réponse donnée Oli 11.10.2010 - 14:41
la source
7

En tant que professionnel du design, je peux dire pourquoi je continue à revenir sur Mac OS pour certaines de mes tâches. Bien qu'Ubuntu possède des outils de conception graphique performants et puissants (principalement GIMP et Inkscape, qui peuvent pratiquement remplacer Photoshop et Illustrator, ainsi que Blender pour le travail en 3D), certains domaines manquent encore un peu:

  • Montage et post-production vidéo. Il existe de bons logiciels (kdenlive, pitivi), mais ils ne sont pas très proches des applications comme AfterEffects ou Final Cut Pro. Edition multi-comp, environnement 3D, opérations générales sur les objets et les caméras, disponibilité des plug-ins, pour n'en nommer que quelques-uns.

  • Animation. Simplement rien d'intéressant et de capable là-bas (espérons que quelqu'un puisse me prouver le contraire!). Blender est idéal pour les trucs 3D avancés, mais si je dois mettre en place une animation en stop motion ou en ligne, je dois retourner à Flash, AfterEffects ou à d'autres outils.

  • Compatibilité. Qu'on le veuille ou non, les packages Adobe sont la norme de l'industrie. Lorsque vous collaborez avec d’autres concepteurs, il n’ya souvent pas d’alternative à l’utilisation des IA, des PSD, etc.

Je me demande si d’autres concepteurs travaillant avec Ubuntu ont une expérience similaire.

    
réponse donnée Mat Tomaszewski 11.10.2010 - 13:17
la source
4

2006: après un passage chez Ubuntu, je suis retourné à Windows pour mon PC car j'utilisais principalement Ubuntu comme media center, mais ma souris sans fil spécialisée (avec les boutons lecture / pause / rembobinage) ne fonctionnait pas (sans savoir comment compiler, pirater C et installer les pilotes)

    
réponse donnée Michael Forrest 11.10.2010 - 12:54
la source
4

J'ai toujours eu des problèmes avec mes cartes graphiques ATi lors de l'utilisation d'Ubuntu, je trouve que les performances que j'obtiens sont inférieures à celles de mon matériel, c'est pourquoi je retourne à Windows pour tirer le meilleur parti de ma machine. J'ai récemment mis à niveau vers une carte NVidia, alors je vais essayer Ubuntu à nouveau.

    
réponse donnée Blaise 11.10.2010 - 13:37
la source
4

J'ai essayé d'utiliser Ubuntu sur un MacBook Pro très récent. Apple fait du bon matériel, surtout si vous comparez la taille de l’écran au poids (c’est un 17 "). De temps en temps, je mets à jour Ubuntu dans l’espoir que les choses fonctionnent mieux et que certaines le font, d’autres

En général, je suppose que la raison en est que ce n’est pas si bien testé sur ces machines (qui, en raison du prix, ne sont pas les plus populaires), souvent, sur leurs machines et rapportent des bugs.

Donc, ici aussi, comme toute l'histoire du gouffre, c'est un peu un poulet - si la plate-forme n'est pas stable pour certains utilisateurs, ceux-ci ne le changeront pas. Les utilisateurs de Mac ont tendance à être très gâtés (si vous dépensez des K $ différents sur un ordinateur, il y a des chances que vous ne vouliez pas faire autant d'efforts pour que cela fonctionne).

    
réponse donnée Christian Giordano 11.10.2010 - 22:13
la source
3

J'ai déménagé à Ubuntu pendant mon adolescence. Quelques fois seulement je suis revenu à Windows;

  1. Pour tester un super logiciel malveillant qui utilise principalement des astuces psychologiques pour les cours.

  2. Pour jouer à STEAM (acheté un tas de jeux par là)

  3. Mon ancienne banque (maintenant mise à jour FINALEMENT) voulait IE ... 6 (je sais, c'est honteux) pour les services bancaires par Internet.

  4. Pour jouer à ORBITER; un simulateur de vol / espace plus fin que je n'ai pas trouvé (et qui, malgré le fait qu'il soit gratuit, ne semble pas être bientôt sur Linux)

J'ai toujours un autre ordinateur portable avec XP et STEAM. Je l'utilise quand je m'ennuie complètement. En ce moment, il y a de la poussière sous mon lit. Vous montre combien j'aime Ubuntu: P

    
réponse donnée Dante Ashton 27.10.2010 - 03:50
la source
2

Une connexion Internet par ligne commutée (avec un WinModem) et une imprimante Lexmark incompatible étaient mes obstacles. Passer au haut débit et à une imprimante HP a résolu mes problèmes.

    
réponse donnée lamcro 11.10.2010 - 23:35
la source
2

J'ai entendu parler de Linux pour la première fois en 1998, j'ai double-amorcé RedHat 5 et Windows 98. Mais j'ai rencontré des problèmes avec Linux, alors que c'était un système d'exploitation intéressant. C'était avant le haut débit et faire fonctionner le modem n'était pas comme connecter Ethernet à l'ordinateur. Après quelques instants d'installation, j'ai finalement abandonné et coincé avec Windows.

Quelques années plus tard, j'ai eu le haut débit et j'ai donné une autre chance à Linux, je pense que j'ai utilisé Mandrake 3, qui était beaucoup plus utilisable et pouvait accéder à l'Interent. J'ai fait des recherches, vérifié sur des canaux IRC, mais à part ça, j'ai vraiment aimé jouer à des jeux et avec un seul ordinateur, ça rendait les choses difficiles. Après avoir détruit quelques configurations à double démarrage, y compris la perte de toutes mes données, j'ai décidé de lancer un double démarrage. :)

Depuis lors, j'ai utilisé Linux pour certains ordinateurs plus lents à la maison, mais ce n’est que lors de mon dernier travail que j’ai vraiment trouvé Linux important. On m'a donné un budget sans argent et demandé de créer une méthode pour empêcher les utilisateurs d'accéder à YouTube. L'ingénieur réseau a tenté de le bloquer en créant des règles dans le pare-feu, mais il va sans dire que YouTube a beaucoup d'adresses IP. Après avoir recherché des solutions Windows possibles, j'ai trouvé un tutoriel sur la configuration de Squid.

C'était en quelques heures que j'avais un serveur proxy complet, complet avec des rapports et bloquant complètement YouTube. Cela a vraiment montré à quel point les logiciels libres sont importants et comment les gens qui offrent leur temps en écrivant des tutoriels et un soutien peuvent faire une telle différence. À ce stade, je suis devenu beaucoup plus intéressé non seulement par Linux mais aussi par les logiciels Open Source en général. En tant qu'administrateur Windows depuis des années, il était difficile de vraiment comprendre comment quelque chose qui est Open Source peut fonctionner aussi bien qu'une version à source fermée, mais coûte des milliers de dollars de moins.

Maintenant, chez moi, j'exécute Linux sur mon ordinateur portable principal et je prévois de passer sur mon deuxième ordinateur portable, puis sur mon poste de travail principal. Le deuxième ordinateur portable n’a pas changé parce qu’il lit Netflix sur mon téléviseur et que le poste de travail utilise les jeux et Adobe LightRoom.

Je pense que ce que je veux dire ici, c'est que lorsque vous passez d'un système d'exploitation à un autre, vous devez comprendre à quoi vous attendre. Certaines personnes considèrent Linux comme un système complet qui fonctionnera comme Windows et offrira les mêmes applications. C'est proche, mais il y a une courbe d'apprentissage comme pour tout nouveau système d'exploitation, et vous devrez comprendre que vos applications préférées pourraient ne pas être disponibles, mais une version rapprochée le sera. Gardant cela à l'esprit, a rendu mon installation actuelle de 10.04 beaucoup plus agréable. Il y a des moments où je manque une fonction dans Gimp et je veux passer à Photoshop, mais je franchis le pas et je me surprends avec un nouvel outil ou une nouvelle astuce.

    
réponse donnée Rob 27.10.2010 - 04:47
la source
2

Je viens d’essayer Ubuntu 10.10 pendant environ 3 semaines et j'ai finalement renoncé à Windows 7 Pro. Les raisons:

  1. Les performances du bureau à distance ont été terribles par rapport à Microsoft RDP.
  2. Partager un dossier à l’aide de Nautilus n’était pas assez facile à comprendre et un bogue empêchait le partage une fois que je l’ai compris.
  3. La performance de Nautilus était juste assez lente pour me rendre fou. Je suis gâté par Windows Exploder.
  4. Firestarter pourrait être un peu plus facile à utiliser à mon humble avis.
  5. Toujours devoir utiliser sudo ou gksudo. Windows me fait gagner du temps mais je n'ai pas à faire ce genre de choses.
  6. Vous devez toujours entrer le mot de passe administrateur pour monter le périphérique WIFI après le démarrage. Windows ne me demande jamais de le faire.

Choses que j'ai aimé:  1. Samsung WIFI Printer était plus facile à installer que sur Windows .... mais à peine.  2. Le menu de l'application, mais Windows 7, se maintient facilement dans ce domaine.  3. L'implémentation dans Gnome3 du type d'entité "Stardock Fences". Nice.

    
réponse donnée djangofan 21.01.2011 - 19:29
la source
2

J'utilise Windows en tant que super utilisateur depuis 1988 environ! J'adore WinXP plus que tout autre système d'exploitation jamais créé. J'ai travaillé pour MS pendant 5 ans. Et pourtant, aujourd'hui, mon objectif à long terme est d'élever mes enfants sous Linux.

Mais lorsqu’on change de un ordinateur en Linux, tout problème provoque des frictions dans ma famille: les points de discussion typiques sont Pourquoi dois-je être différent? à quoi ça sert; mais cela a bien fonctionné avant .

Conclusion: l’aspect le plus important est l’insertion (transparente) dans un environnement Windows basé sur Windows. C'est ce qui m'a renvoyé à Windows à chaque fois .

Au cours de la dernière décennie, j'ai tenté plusieurs fois de passer à Linux. Ma première tentative était Red Hat et c'était tout simplement ridicule. Je me sentais comme un homme de l'âge de pierre dans un vaisseau spatial. Il est bon que les distributions aient des utilisations avancées, mais celles-ci ne conviennent pas aux novices.

Avec mes tentatives plus récentes, avec Ubuntu et PCLinuxOS, deux problèmes majeurs m'ont toujours renvoyé à mon WinXP bien-aimé: support matériel (Nvidia et audio); et mauvaise intégration dans un réseau domestique Windows (partages de fichiers). Je suis conscient que je ne peux pas m'attendre à exactement le même logiciel; uniquement les logiciels autres pour le même objectif . Je pense que beaucoup de gens ne comprennent pas vraiment cette petite différence et ils sont déçus.

Graphiques:
Sur chaque ordinateur jamais utilisé, je n'ai jamais eu la carte Nvidia pour travailler avec mon moniteur. Je n'ai découvert cette semaine (!) Que le problème n'était pas Nvidia mais que mon moniteur n'envoyait pas de signaux EDID appropriés à l'ordinateur. Une fois que j'ai appris à définir les spécifications du moniteur dans xorg.conf, le problème a été résolu. Curieusement, je n'ai jamais eu ce problème sous Windows (avec le même moniteur), donc je n'avais aucune idée que c'était le coupable.
Eh bien, c'est une leçon à retenir, mais cela coûte une quantité déraisonnable de messages sur le forum, de tentatives infructueuses, de frustration et de tristesse. Je pense qu'il est important d'observer que mon installation n'a réussi qu'après le lancement de askubuntu.com ...

Réseau:
C'est toujours un problème en suspens - mon ordinateur de bureau est dans un environnement Windows pur et c'est l'hôte d'impression de la famille. Il est essentiel que tous les ordinateurs de la maison puissent parcourir les partages de fichiers (Windows) de chacun et qu'ils puissent imprimer. Si je ne parviens pas à faire fonctionner le partage de fichiers et d’impressions , je suis de nouveau obligé de retourner sur Windows. Donc, cette tentative d’Ubuntu n’a pas complètement fonctionné. m'a encore conquis. Mettre en place un partage dans Ubuntu qu'un ordinateur Windows peut lire et écrire est très compliqué à comprendre pour un utilisateur Windows. En outre, l'accès à des partages Windows à partir d'Ubuntu est tout aussi compliqué. Je rencontre toujours des problèmes avec des comptes d'utilisateur et des autorisations d'accès manquants.

Idéalement, tout irait si bien que je serais un jour capable de convaincre ma femme de passer à Linux , mais ce jour-là est encore très loin.

Je voudrais également passer mon pc de centre multimédia à Linux, mais ce n’est pas seulement un lecteur, il a également des tuners TV et je n’ai jamais pu les faire travailler avec > toute distribution - mais Windows ne fonctionne que . Digital, analogique, EPG, tout; en utilisant uniquement un assistant de configuration à l'écran pour les nuls. J'ai besoin de ce type de qualité sous Linux avant que le media center ne quitte Windows, et je ne vois tout simplement pas cela venir.

Ubuntu a fait une énorme différence pour les novices du monde Linux. Avant Ubuntu, il n'y avait rien de vraiment accessible pour les novices. Avec les deux ou trois dernières années d’Ubuntu, les choses sont devenues tellement fantastiques que les utilisateurs de PC raisonnablement expérimentés peuvent essayer Ubuntu et ne pas planter et graver avec Red Hat. C'est remarquable! Bien que cela ne soit pas encore le cas, ces dernières années indiquent que le terme «mainstream» est un objectif réaliste, il ne reste que quelques années. Regardez à quel point le Software Center est génial: recherchez quelque chose et vous trouverez non pas un mais plusieurs choix, chacun étant gratuit et installé en secondes. , pas de redémarrage nécessaire. Wow!

    
réponse donnée Torben Gundtofte-Bruun 19.02.2011 - 19:55
la source
1

2010: je travaillais sur Etherpad en utilisant Ubuntu. J'ai abandonné car Eclipse ne fonctionnait pas correctement. En passant de Windows à Mac OS, le fait que Eclipse ait travaillé sur un Mac a rendu la transition beaucoup moins effrayante, car je savais au moins que je pouvais faire quelque chose de familier pendant que j'apprenais tout le reste.

    
réponse donnée Michael Forrest 11.10.2010 - 12:56
la source
1

J'avais l'habitude de basculer vers Windows en raison de la nécessité de TeamSpeak (le port de TeamSpeak 2 était nul), mais ce problème a depuis été résolu. TeamSpeak 3 avait un client natif.

    
réponse donnée Ward Muylaert 11.10.2010 - 23:23
la source
1

L'une des principales raisons pour lesquelles je n'utilise pas Ubuntu sur tous mes ordinateurs est que Ubuntu ne possède pas de branche de publication continue.

    
réponse donnée Flying Funk 27.11.2012 - 20:33
la source
0

Le clavier / la souris / le gel de l’écran ne sont régulièrement guéris que par un redémarrage brutal en V. 10.04 & amp; 10.10. Utilisation du processeur Celeron de bureau de dimension Dell. Je ne fais que démarrer Ubuntu sur cet ordinateur depuis V. 5. Je trouve des dizaines de plaintes similaires mais pas de correctifs lorsque je surfe sur des réponses. Je suis retourné à 9h10 sans problème après plusieurs heures.

    
réponse donnée Steve Katona 11.10.2010 - 22:50
la source
0

Je flirtais avec quelques distributions de Linux au cours de la dernière décennie et je revenais toujours à la même chose, le support réseau et modem. Jusqu'à récemment, je n'avais que des problèmes avec la connexion de mon équipement domestique au réseau.

Pour clarifier, je ne vois pas cela comme un échec à autre chose que ma propre compétence technique sur Linux. Cependant, en tant que nouvel utilisateur et volontaire, c’était toujours le casse-tête.

Il y a quelques années, j'ai tenté Ubuntu, et j'ai même eu du succès avec un ndiswrapper pour un récepteur USB sans fil, mais à la fin, j'ai abandonné.

Heureusement, Ubuntu est arrivé au stade où je peux accéder à tous mes équipements en tant qu’utilisateur novice, et je peux maintenant commencer à apprendre et à améliorer mes compétences Linux.

Mis à part le fait que je suis un développeur .NET, et que je dois faire fonctionner Windows pour mon pain, je vis maintenant une existence totalement Ubuntu.

En ce qui concerne Mac, je l’ai beaucoup utilisé quand j’étais ingénieur du son, mais je trouve cela ennuyeux avec condescendance. Pourquoi, je ne suis pas sûr, ça m'agace juste:)

    
réponse donnée johnc 11.10.2010 - 23:59
la source
0

Je ne reviens pas à Windows. Je peux faire la plupart de mon travail dans Ubuntu, mais il y a plusieurs choses que je ne peux pas (encore) faire avec, donc je vais avec ma liste personnelle (mais sûrement partagée avec beaucoup d'autres):

  1. Logiciel de CAO (spécifiquement AutoCAD): il n’existe pas encore de logiciel qui (à mon humble avis) peut devenir une véritable alternative. Il est également vrai que beaucoup de personnalisation au cours des années (menus, barres d’outils, applications et routines Lisp et VBA) rendent plus difficile le passage à d’autres logiciels, mais je ferais un essai s’il y avait une application de bonne qualité, avec dwg support (et c'est un inconvénient majeur, au moins dans ma région, dwg est devenu un standard de de facto )
  2. Logiciel d’ingénierie structurelle et de construction. Même chose que ci-dessus.
  3. Mineurs mineurs: certaines organisations (en particulier mon association professionnelle) me forcent toujours à utiliser IE, car leur interface Web ne fonctionnera pas avec une autre.

Peut-être que je mettrai à jour ma liste plus tard ... mais ce sont les raisons qui me poussent à utiliser W7 toujours. Ce que je fais en ce moment, c'est le virtualiser dans mon bureau et mon double démarrage sur mon ordinateur portable (car il ne prend pas en charge la virtualisation matérielle, de sorte que les machines virtuelles ne fonctionneront pas assez bien)

    
réponse donnée luri 24.01.2011 - 12:12
la source
0

J'utilise maintenant Ubuntu à plein temps pendant 2,5 ans. Avant cela, j'avais installé et désinstallé linux deux fois. Les deux fois, c'était dû au manque de pilotes. La première fois ce sont les pilotes de modem (en 2003-2004) et la deuxième fois le WiFi (en 2006). Tant le temps que ce manque de pilotes signifiait que je devais passer à Windows pour utiliser Internet, ce qui me rendait difficile de savoir comment installer les pilotes. Coz c'était trop de travail pour démarrer Windows, trouver les pilotes / méthode, démarrer Linux et trouver que la méthode donnée ne fonctionne pas et ensuite redémarrer Windows et ainsi de suite.

La première chose à faire, à part le système de base, qui est de travailler sur une nouvelle installation Linux, est Internet car sans internet, il n'y a pas d'aide. Donc, les pilotes ethernet / wifi / dongle / modem sont les plus importants:)

    
réponse donnée binW 24.01.2011 - 12:48
la source
0

J'utilise rarement mon ordinateur pour les jeux, mais lorsque la démangeaison me frappe, je suis reconnaissant pour mon ancienne licence winxp.

Plus fréquemment, je suis de nouveau tenté par Slackware, ou à l’heure actuelle, je suis tenté d’essayer ArchLinux. J'aime Ubuntu pour la facilité d'installation et le système de paquets. La mise à jour de gnome est ridiculement simple comparée à celle que j'avais essayée il y a quelques années sur Slackware lorsque j'ai rencontré des dépendants au milieu de ./configure & amp; make & amp; & amp; make install.

Ma frustration avec Ubuntu est qu’il est de plus en plus difficile de gérer mon système avec la ligne de commande. Slackware a encouragé la compréhension et la modification des fichiers de configuration. Le but d'Ubuntu est d'être suffisamment bon pour que l'utilisateur n'ait pas besoin de savoir que ces fichiers existent. C'est un objectif admirable, mais cela mène à des situations où mon fichier de console-keymap personnalisé est écrasé tous les. unique. mise à jour.

Ou la situation pulseaudio. Je n'ai pas trouvé de contrôle de volume de l'interface graphique fonctionnel. Je n'ai pas trouvé de contrôle de volume cli. Alsamixer a bien sûr des commandes de base, mais il ne connaît pas les niveaux de volume par application. Il est difficile d'obtenir des niveaux de volume constants.

Ou que Ubuntu est tellement dépendant de Gnome pour les utilitaires d'interface graphique. Je déteste utiliser Gnome. Ca a l'air magnifique, compiz m'impressionne plus que win7, et je le recommanderais certainement à l'utilisateur occasionnel. Mais moi, je préfère Blackbox, ou Wmfs. Ce qui signifie qu'il est extrêmement difficile d'accéder à d'autres configurateurs de réseaux câblés et sans fil. Mon favori (corrigé maintenant) était il y a quelques versions, le lancement de Nautilus a lancé le ensemble du bureau Gnome.

Ou que les mises à jour d'Ubuntu remplissent lentement mon netbook 16 Go.

Je pourrais continuer. Certains de mes ennuis deviendront probablement des questions ici. J'aime beaucoup Ubuntu. Je ne peux pas exagérer combien j'aime avoir d'énormes référentiels de logiciels gpl que je peux installer avec quelques clics ou une commande simple. Mais Ubuntu dans son ensemble n'est pas parfait, et le système de paquetage pourrait ne pas être suffisant pour me garder dans la version Ubuntu de Linux.

    
réponse donnée djeikyb 25.01.2011 - 01:55
la source
0

En ce moment, j'utilise un mélange d'Ubuntu et de Linux Mint. Au début, j'ai eu du mal à faire la transition vers Ubuntu et Linux en général car je m'inquiétais de ce qui arriverait à ma machine de travail. En avril 2009, la plupart des versions de Linux que j'avais essayées à l'époque étaient simplement instables, principalement à cause de problèmes graphiques.

Cependant, jusqu'à ce que le Karmic Koala ait tout changé, je n'y suis jamais retourné depuis, je trouve que je travaillerai plus pour la liberté de choix que pour l'argent pour ne pas avoir le choix ... et vous pouvez me citer là-dessus.

    
réponse donnée Allan 19.02.2011 - 22:15
la source
0

Il est trop gonflé. Je ne veux pas de tous ces logiciels, je ne veux pas non plus d’interfaces graphiques pour tout. Là encore, je ne fais pas vraiment partie du public cible d'Ubuntu.

Je n'aime pas non plus leur développement. Ils ne récupèrent pas toujours leurs correctifs en amont (alors que les autres distributions tentent beaucoup plus de s’assurer que tout est commis en amont). Si je me souviens bien, ils proposent également de supprimer Synaptic de l'installation par défaut (ce qui est en fait une bonne chose à mon avis, mais pour le public cible, non).

La création de paquets est un processus horrible (RPM et Ebuilds sont beaucoup plus conviviaux à créer).

Mon plus gros problème est apparu lorsque tout a commencé à devenir Ubuntu - d'abord le Software Center (pourquoi ne pas envoyer les correctifs amont au synaptic de Debian?), puis Ubuntu One (pourquoi

Note: je retourne à Gentoo / Fedora (Gentoo pour ordinateur de bureau, Fedora pour ordinateur portable en raison des temps de compilation plus longs).

    
réponse donnée mathepic 19.02.2011 - 22:40
la source
0

Ubuntu est tellement plus puissant à bien des égards. Comme être capable de l'exécuter sur un disque externe. J'en transporte un avec Ubuntu et peut l'utiliser sur n'importe quel ordinateur avec un port USB. Cependant, alors que j'utilise principalement Ubuntu sur mon ordinateur portable, je double également le démarrage pour pouvoir utiliser Netflix, DVD fab, le logiciel Autodesk et me connecter au logiciel de comptabilité de mon entreprise.

Je me suis amusé avec Linux depuis la fin des années 90 et j'utilisais un serveur Web sur une machine 486 car ce serait le cas. Maintenant que la ligne de commande a tellement augmenté, la recompilation du kernal et de toutes les tâches fastidieuses qui accompagnaient Linux est presque terminée, ce qui la rend beaucoup plus conviviale.

La prise en charge d'ubuntu est incomparable en raison de groupes comme celui-ci. Merci à vous tous!

    
réponse donnée Randy 20.10.2011 - 14:29
la source
0

Eh bien, les temps que je suis revenu à Windows, c'est quand Ubuntu était dans les versions 7.04 et 9.04. C'était difficile à utiliser pour moi. Et je n'étais pas une personne Linux. Je n'en ai jamais entendu parler. Je l'ai utilisé pour pouvoir utiliser autre chose que Windows XP. Après avoir découvert que je devais taper des commandes pour installer certaines choses, je me suis mis en colère et j'ai remis Windows XP sur mon ordinateur. Je suis allé en arrière quand ils ont fait de nouvelles versions. Enfin, quand Ubuntu 10.04 est sorti, j'étais vraiment content. Je l'utilise depuis. Quelques fois, je suis retourné à Windows à cause de mes études mais je suis finalement revenu et je suis heureux!

    
réponse donnée David Wingard 20.10.2011 - 15:01
la source
0

Je suis revenu de Ubuntu 11.10 à Linux Mint 9 pour des raisons de stabilité et de réactivité. Linux Mint 9 est 30 à 60% plus rapide dans toutes les tâches, y compris les boîtes virtuelles ...

Eh bien, je viens de faire une deuxième partition, et j'utilise plus le Ubuntu 11.10 que le Mint 9, mais je ne peux pas vraiment comprendre pourquoi ... hmm genre de lol.

    
réponse donnée H_7 03.03.2012 - 17:22
la source
0

Son. Je n'ai jamais réussi à le faire fonctionner sous Linux. Je ne peux pas vivre sans musique ...

    
réponse donnée wifi 02.10.2012 - 13:41
la source

Lire d'autres questions sur les étiquettes