Pourquoi ne puis-je pas mettre à jour les applications sans mettre à niveau l'ensemble du système d'exploitation?

62

Dans Ubuntu, une fois qu'une version est sortie, le logiciel installé ne reçoit que les mises à jour de sécurité. Sous Windows, je peux obtenir de nouvelles versions de programmes avec de nouvelles fonctionnalités. Comment Windows peut-il faire cela et pourquoi ne pas Ubuntu?

    
posée niagr 14.01.2012 - 10:58
la source

11 réponses

38

Il s’agit d’un problème que l’équipe du Centre logiciel Ubuntu est en train de rencontrer. progrès de la résolution.

Le problème est que Ubuntu tire traditionnellement la plupart de ses applications de la branche en développement de Debian GNU / Linux , une autre application gratuite. system-et ensuite "gèle" un instantané pour l'inclure dans une version. Cet ensemble de logiciels gérés par la communauté et appelés "l'univers" comprend 80 000 progiciels; Les développeurs Ubuntu ne pouvaient pas fournir de mises à jour majeures pour tous ces logiciels, sur toutes les versions prises en charge, tout en maintenant le même niveau de qualité.

Afin de résoudre ce problème, Ubuntu a créé le portail de développeurs MyApps . Maintenant qu'Ubuntu est une grande plateforme comptant plus de vingt millions d'utilisateurs, il est à espérer que les développeurs seront intéressés par la soumission d'applications directement à Ubuntu et la publication de mises à jour périodiques de leurs logiciels sur les versions d'Ubuntu.

Pour "l’univers" - dont l’équipe espère être une petite fraction des logiciels disponibles - le système de mises à niveau logicielles facultatives "backports" (qui existe déjà à un niveau semi-fonctionnel) sera mis à niveau.

L’interface Software Center pour les mises à jour logicielles majeures a été conçue par un employé de Canonical UI , mais n'est pas encore implémenté:

Si vous êtes intéressé par l’avenir de la distribution d’applications dans Ubuntu, je vous recommande de regarder le Centre logiciel Ubuntu et l’avenir de l’univers .

    
réponse donnée Jjed 15.01.2012 - 08:27
la source
103

Il s’agit en fait d’une fonctionnalité d’Ubuntu.

La mise à jour du logiciel avec sa dernière version ne pose aucun problème, et les développeurs Ubuntu peuvent le faire facilement. Et, en fait, cela se fait dans plusieurs autres distributions Linux, y compris Arch.

Comme vous l’avez remarqué, le logiciel Ubuntu est mis à jour uniquement avec les mises à jour de sécurité et les correctifs critiques . Toutes les fonctionnalités sont "gelées", et après une version Ubuntu, aucun logiciel n'est mis à jour vers une nouvelle version majeure. Bien que cela semble être un désavantage de Ubuntu, en fait, c'est l'un de ses avantages.

Pourquoi geler les versions des applications et ne pas mettre à jour les fonctionnalités? Il y a plusieurs raisons.

  • Les nouvelles versions sont souvent moins stables que les anciennes. L'utilisation d'une version légèrement plus ancienne permet de s'assurer qu'il a été correctement testé.
  • On peut être sûr que Ubuntu ne changera pas de manière significative dans une version particulière. Ceci est très important, par ex. pour les grandes entreprises, qui veulent pouvoir compter - si elles utilisent Ubuntu 10.04 - sur un fonctionnement toujours identique, et contenant les mêmes fonctionnalités à tout moment.
    • Cela signifie également que Ubuntu 10.04 est toujours à 10.04, contrairement à Windows, où les Service Packs changent énormément dans votre système et que vous devez vous en occuper.
  • Les développeurs Ubuntu prennent un soin particulier à vous fournir le logiciel le plus stable disponible. Sur Windows, c'est généralement la décision d'un tiers de publier une mise à jour. Cela signifie que certains utilisateurs peuvent souhaiter utiliser la version la plus récente, avec de nouvelles fonctionnalités intéressantes, et d’autres peuvent publier des fonctionnalités uniquement après avoir été testés plus longtemps. Cela signifie que vous ne savez jamais vraiment ce qui se passe avec les mises à jour.
  • Cela facilite la gestion des versions par les développeurs Ubuntu. Ubuntu est publié tous les 6 mois, et pendant cette période, les développeurs d'Ubuntu préparent la nouvelle version pour la mettre à disposition avec des tonnes de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux logiciels. Ils l'ajoutent uniquement à la version en cours de développement, et non à toutes les versions Ubuntu supportées (plus anciennes): cela nécessite moins de travail.
    • Par exemple, s’ils voulaient mettre à jour GNOME en 10.04 vers la version 3, cela signifierait que des centaines d’autres applications seraient complètement cassées et nécessiteraient une réorganisation du système.
  • Les mises à jour sont fournies par les développeurs Canonical et Ubuntu, et non par les développeurs du logiciel, comme cela se fait sous Windows. Personnellement, je fais beaucoup plus confiance aux développeurs Ubuntu qu'aux développeurs de logiciels ABC, et je suis sûr que la nouvelle version fournie par Ubuntu ne nuira pas (même accidentellement) à mon ordinateur.

Tout ce qui précède est l’un des principaux éléments de la qualité Ubuntu . Vous obtenez les meilleurs logiciels et systèmes d’exploitation de qualité, et pour les équilibrer, vous n’utilisez pas les logiciels les plus récents, mais quelques mois plus anciens.

Rappelez-vous également que lorsque vous effectuez une mise à jour vers une version Ubuntu plus récente, tous les logiciels sont à nouveau dans la version la plus récente (mais restent en ligne jusqu’à la version suivante). . Et comme d'autres le suggèrent, vous pouvez utiliser les PPA pour récupérer des logiciels plus récents, si nécessaire.

    
réponse donnée Rafał Cieślak 14.01.2012 - 11:55
la source
31

Canonical (les principaux sponsors d'ubuntu) a décidé dès le départ (v4) que Ubuntu serait distribué sur un cycle de 6 mois. Tous les 6 mois, le logiciel le plus récent / le plus stable serait inclus dans les référentiels principalement à partir de la branche instable / testing de Debian.

En dehors de ce cycle, vous pouvez obtenir les logiciels les plus avancés en compilant des logiciels ou en incluant des référentiels supplémentaires appelés PPA (archives de paquets personnels).

Windows a opté pour une stratégie différente - les nouvelles fonctionnalités sont souvent (mais pas toujours) publiées avec les service packs. La situation s’aggrave sous Windows: il appartient aux fournisseurs de logiciels individuels de décider si leur logiciel doit être automatiquement mis à jour ou non. IMHO - c'est une stratégie désordonnée et j'ai souvent dû reconstruire des fenêtres en raison de mises à jour malveillantes par un logiciel ou un autre.

Les autres distributions linux ont des stratégies de publication différentes. Par exemple, vous pouvez utiliser une distribution de type roll-release telle que Arch. Au fur et à mesure que des logiciels plus récents sont lancés, les responsables de la maintenance diffusent le logiciel dans leurs référentiels si leur qualité est jugée suffisante. Cela pourrait potentiellement conduire à des conflits potentiels entre différents logiciels, car aucune suite de tests complète n'aurait été effectuée. En pratique, les responsables ont fait du bon travail et les problèmes de stabilité que je lis sont rarement un problème.

Debian a pris l’autre itinéraire - en affinant et en utilisant constamment une distribution basée sur les paquets les plus stables. Souvent beaucoup plus ancien que dans les distributions telles que Ubuntu.

Ainsi - c'est à vous de décider - (surtout) la stabilité ou l’instabilité potentielle.

    
réponse donnée fossfreedom 14.01.2012 - 11:38
la source
7

Ubuntu suit un cycle de publication standard tel que le logiciel est bien testé et stable entre les versions et que vous passez d'une version à l'autre en effectuant une mise à niveau. D'autre part, il y a des distributions qui utilisent un cycle de publication rolling , où les paquets sont continuellement mis à jour (les plus connus sont Gentoo, Arch Linux).

Puisque vous comparez avec Windows, je suis trop loin de la date, donc vous pouvez répondre à cette partie vous-même, j'espère. Je n'ai pas utilisé cet OS en une décennie.

    
réponse donnée steabert 14.01.2012 - 11:39
la source
4

réponse courte: ça peut

réponse longue: il n’a pas par défaut, pour assurer la stabilité

J'utilise l'épinglage et l'aptitude à choisir les versions à installer, ce qui me permet de combiner stabilité et fiabilité. à ce jour.

    
réponse donnée Jayen 15.01.2012 - 05:14
la source
3

Le gestionnaire de mise à jour d’Ubuntu fonctionne très bien en mettant à jour non seulement les correctifs de sécurité, mais aussi les versions plus récentes des logiciels et des correctifs disponibles pour les packages du référentiel. version ...

Si vous souhaitez obtenir la nouvelle version, recherchez et ajoutez le dépôt, par exemple getdeb.net ou une autre source, et votre package / programme sera mis à jour vers la version la plus récente ...

    
réponse donnée TenPlus1 14.01.2012 - 11:29
la source
3

Ubuntu peut également le faire, mais sa politique est différente. Vous pouvez utiliser Arch Linux où chaque paquet est mis à jour, mais cela peut vous obliger parfois à faire certaines choses manuellement, à cause des limitations de Pacman (gestionnaire de paquets Arch).

    
réponse donnée Pawel 14.01.2012 - 11:30
la source
2

Je ne suis pas d’accord avec l’énoncé général de la question.

Les packages "Nouvelle fonctionnalité" sont parfois fournis en milieu de publication, parfois plus souvent que je ne le souhaiterais dans le cadre de mes fonctions professionnelles.

Par exemple, Canonical a mis à jour CUPS de 1.4.4 à 1.5.0 en tant que mise à niveau de package vers la version Ubuntu 11.10. Bien que la fonctionnalité de base semble être identique à ce jour, plusieurs des valeurs par défaut sont différentes et ont nécessité des modifications de notre jeu de configuration avant le déploiement.

    
réponse donnée Magellan 15.01.2012 - 02:05
la source
2

Par défaut, Ubuntu offre la sécurité et les mises à jour recommandées. Un utilisateur peut, s'il le souhaite, lancer des "sources logicielles" et sélectionner l'onglet des mises à jour. Je coche généralement la case pour les mises à jour non prises en charge (oneiric-backports), ce qui me permet d'obtenir de nouvelles versions. Il existe également une case à cocher pour les mises à jour pré-publiées qui vous exposeraient à des mises à jour plus nombreuses mais parfois moins stables. Vous pouvez également ajouter des ppa pour les flux de développement d'applications qui vous intéressent. J'ai ajouté le ppa pour gimp qui me fait passer la version de gimp 2.6 au flux de développement 2.7 qui comporte de nouvelles fonctionnalités importantes pour moi. Une fois qu'un ppa est ajouté, les mises à jour se produisent comme si elles faisaient partie de la version prise en charge. Cela me donne un contrôle considérable sur la stabilité par rapport aux fonctionnalités.

    
réponse donnée fragos 15.01.2012 - 04:04
la source
2

Ubuntu peut faire ce qu’il veut. Windows ne peut pas.

  1. Pour Windows, il est toujours préférable de mettre des mises à jour car elles peuvent demander de l’argent, ce que je ne voulais pas payer. Avec Ubuntu, je peux décider.
  2. Je n'aime pas les jonques et les mises à jour inutiles comme la beauté dorée introduite par ArchLinux. J'utilise ce que je veux c'est ça, sois heureux. Avec Windows, vous devez forcer.
  3. Ubuntu ne doit pas faire de mises à jour automatiques. Les utilisateurs sont responsables du bon sens quand et pourquoi devriez-vous mettre à jour automatiquement. Je dirais que les idiots utilisent la mise à jour automatique êtes-vous idiot?
  4. Ne faites pas réappliquer le virus comme Windows.
réponse donnée YumYumYum 15.01.2012 - 14:38
la source
1

Selon moi, il y en a trop. Je n'ai sécurité que sélectionné et sur les 47 en attente, très peu semblent être des problèmes de "sécurité". La plupart sont de nouvelles fonctionnalités. J'aime ce que j'ai, donc je ne crois pas avoir besoin de nouvelles fonctionnalités. Les nouvelles fonctionnalités ne sont-elles pas sujettes à des risques de sécurité?

    
réponse donnée Kurt Sanger 11.08.2012 - 14:19
la source

Lire d'autres questions sur les étiquettes